Retour sur l’atelier échanges de bonnes pratiques industrielles et réglementaires -Le Remote Audit

Retour sur l’atelier échanges de bonnes pratiques industrielles et réglementaires -Le Remote Audit

Mercredi 17 Mars, le Pôle BFCare organisait son 1er Webinaire-Atelier échanges de bonnes pratiques industriels et réglementaires sur la thématique de l’Audit et inspection à distance, l’approche des remote Audits vis-à-vis des audits présentiels.

Avec le COVID depuis plus d’un an, les auditeurs et audités ont du s’adapter aux nouvelles conditions de travail et développer les audits ou inspections à distances. Ces audits à distances étaient déjà répertoriés dans la norme ISO 19011 version 2018 mais peu utilisés. Ce phénomène s’est accéléré en 2020.

La quinzaine de participants a pu noté les facteurs clés de succès d’un remote Audit. En effet pour qu’un audit à distance soit réussi, un travail à effectuer en amont est nécessaire, comme l’a mentionné Mr Michel Rachas,Directeur Consulting et Validation Services chez PROGMP

Celà peut sembler évident mais il faudra penser aux aspects:

  • sécurité informatique
  • propriété et confidentialité des données
  • confort des participants

Pour celà il faut se doter de moyens techniques comme un outil de téléconférence fiable, une infrastructure réseau et communication robuste, et des outils de partage de document sécurisé. Le service informatique est mis à contribution en plus du service qualité.

Nous voyons que nous avons franchi un cap et que demain de plus en plus audits se feront à distance. Hormis les audits bonne pratiques de laboratoires, les autres audits pourront se réaliser à distance en particulier les audits de suivi ou documentaire et les entreprises ont bien compris le gain qu’elles peuvent en tirer en terme de gain de temps, facilité d’organisation et coût réduit. Une nouvelle ère s’ouvre.

Nous remercions Michel Rachas pour son intervention ainsi que Pierre Devaux qui a présenté son entreprise Theraxel société spécialisée dans la maitrise des risques chimiques et micro biologiques.

Partager cette publication